Accéder au contenu principal

Articles

La Route Transpolaire

Je ne sais pas si j’ai raison de m’étendre sur ces notions de géodésie. Je trancherai plus tard. 

La glace a continué de fondre, et depuis une décennie, nos bateaux parviennent à emprunter la Route Transpolaire, qui permet de gagner 1 500 km supplémentaires par rapport au Passage du Nord-Est. Au lieu de contourner Uttaya par le sud, puis de longer les côtes scandinaves et russes jusqu’au détroit de Béring, nos marins prennent plein nord, franchissent le détroit de Fram (qui sépare le Groenland de l’archipel du Svalbard) et traversent l’océan arctique au plus court, en passant non loin du Pôle. Cette voie maritime n’est toutefois praticable que durant trois ou quatre mois de l’année,et on ne peut pas faire l’économie d’un brise-glace.
En empruntant cette route, un porte-conteneurs au départ de Kalix – le port le plus septentrional du pays[1] - n’a besoin de parcourir que 9 300[2] kilomètres pour atteindre les côtes d’Hokkaido. C’est exactement la distance qu’il aurait à couvrir pour se r…
Articles récents

La Pointe des Songes

Depuis la Pointe des Songes (une péninsule à Uttaya), le narrateur mène une réflexion géopolitique pour expliquer la situation du pays en 2018, à l’aube de leur révolution nationale. Les Uttayais s’inquiètent des risques de boycott ou d’embargo, ce qui va les conduire à mettre en œuvre le plan Sjálfbærni & Fjölbreytni (« Autarcie & Diversification »).


La Pointe des Songes compte parmi les formations géologiques les plus remarquables de l’archipel.
(…)
Si vous avez la chance de vous y rendre un jour, n’oubliez surtout pas de vous habiller chaudement, car l’endroit, dénué de végétation, est très exposé aux rafales du squallmur – un vent glacial.
(…)
En prenant tout droit, il vous faudrait parcourir 14 500 kilomètres avant d’atteindre la terre ferme (l’Antarctique).
(…)
Nous sommes plus habitués, ici, à voir la mer s’enfoncer loin dans nos terres que l’inverse ; c’est pourquoi nous avons surnommé ce lieu « le fjord à l’envers ».
(…)
C’est également le point le plus méridional de l’archipe…

Monseigneur di Falco

En voilà un autre qui obtiendrait probablement une excellente note sur l’échelle de psychopathie de Robert Hare :


·charismatique
·beau parleur
·narcissique
·mégalomane
·attiré par les médias et les personnes célèbres
·donneur de leçons
·homme de réseau et de carnet d’adresse
·myopie temporelle (du mal à envisager les conséquences de ses actions)
·ne se refuse rien
Accusé de viol par un ancien élève d’un collège qu’il dirigeait dans les années 70, il a été sauvé par le gong de la prescription.
Il se dit que sa nomination à l’évêché de Gap était une demi-sanction. Sans ses casseroles, il aurait obtenu une affectation plus prestigieuse.
En 14 ans, il a creusé un trou de 21 millions d’euros. Il menait la vie de château :
« (…) faisant installer un parquet haut de gamme dans sa maison, construire un siège épiscopal tout neuf, recevant somptueusement, se déplaçant dans toute la France. L'évêque était entouré d'une "intendance digne d'un ministre", rapportent nos confrères (du JDD) …

Yasha Mounk, nouveau maitre du pilpoul

En ce moment les médias font la promotion d’un jeune politologue juif, qui vient de publier un livre sur la montée des « populismes » : Yasha Mounk.
Comme tout bon juif, sa nationalité est incertaine : son père avait un passeport polonais, lui est officiellement allemand, mais il enseigne désormais à (((Harvard))) et vient de se voir attribuer des papiers américains. Sans compter son passeport israélien, qu’il lui suffit de réclamer. Disons qu’il est ashkénaze.
A chaque génération son passeport… (mais si possible on garde les anciens, ça peut toujours servir). Très fréquent chez les Juifs (je pense notamment à Sarkozy, président français qui a casé son fiston dans l’armée américaine.)
Même pas besoin de lire ses livres pour savoir ce qu’il pense du nationalisme goy, qu’il a placé au cœur de sa réflexion.
J’ai quand même parcouru quelques articles de presse et entretiens. Effectivement, rien de bien nouveau. C’est toujours le même fantasme juif de destruction des nations et de métissage gé…

Un miracle biblique

(((Ils))) pensaient sûrement que nous leur appartenions déjà. Je crois qu’ils attendaient simplement que nous nous décidions enfin à rejoindre l’Union européenne, comme ils nous l’avaient proposé à diverses reprises. Une fois intégrés, ils nous auraient désintégrés. Une bonne clé de bras, pour nous obliger à ouvrir nos portes toutes grandes ; un flux de migrants massif, des centaines de milliers de basanés, des Congolais, des Soudanais, des Afghans, des Bangladais, des Marocains ; toute une invasion de génétique des tropiques, violente et miséreuse - comme ils l’ont fait avec les pays d’Europe de l’est. En l’espace de vingt ans, Uttaya serait devenue une terre de mosquées, de kebabs et d’égorgements pour un simple regard. Une province impériale*, gouvernée depuis Jérusalem.
(…)
Or, c’est à cet instant que se produisit le miracle. Un miracle biblique.
Les troupes de Moïse étaient à nos trousses, animées du noir dessein de nous négrifier, et de nous réduire en esclavage.Nous étions acculés…

Une bouffée d'air frais

Israël s’apprête à restreindre encore un peu plus la liberté d’expression des goys vivant en territoire français (et tout particulièrement celle des Blancs). Internet doit devenir « un espace de savoir, et non de haine ». C’est à dire un espace de propagande, et non de vérités qui dérangent.
Heureusement qu’il y a Démocratie Participative. Une bouffée d’air frais dans cette tyrannie* suffocante.

Nos amis nord-coréens (notes 1)

Nous n’avons jamais douté de la qualité du génome nord-coréen.
(…)
Vous croiserez plus d’Uttayais à Pyongyang qu’à New York.
(…)
Nous sommes le 3e investisseur étranger dans le pays, derrière la Chine et la Corée du sud, mais devant la Russie et le Japon.
(…)
En 2019, nous nous sommes retirés de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale (ONU - 1965), que nous avions signée et ratifiée quarante ans plus tôt.
(…)
Quand on aime le conservatisme – et je suis de ceux-là - on ne peut qu’être enchanté par la société nord-coréenne.
(…)
La Corée du nord n’entretient de liaisons aériennes régulières qu’avec trois pays : la Chine, la Russie et Uttaya.
(…)
Depuis l’instauration du régime, on peut dire que les Nord-Coréens s’en seront bouffés, de la propagande, ça c’est sûr. Mais au moins, en se coupant du monde comme ils l’ont fait, ils auront échappé au battage métisseur juif qui, depuis plus d’un siècle, sature l’environnement médiatique et culturel …